top of page
  • Photo du rédacteurlifexploratrice

Le Yoga, c'est pas pour moi.

Je n'ai pas le corps qu'il faut. Je ne suis pas assez mince, assez souple. Je n'ai même pas de quoi m'habiller pour me rendre à une séance. Les dogmes et sectes, non merci... je suis un homme, j'ai des origines variées du monde et travaille dans un secteur super masculin où le Yoga est vue comme superficel et comme un effet de mode bobo. La totale quoi.


Du coup, bye bye le Yoga ?


Toutes les étiquettes posées par la société qui nous donneraient cette impression et sensation de vérité que : le Yoga ce n'est pas pour nous. Sont-elles des freins, des limites à notre épanouissement ?


Car le Yoga où disons le plus généralement : l'observation de soi, l'intérorité, la santé abordée de manière connectée (sans isoler le corps, de la sphère émotionnelle, énergétique et existentielle), a un potentiel difficilement quantifiable, et pourtant énorme, de transformation de notre quotidien, de notre rapport à la vie et à nous même.


Il est dommage d'attendre un point catastrophe dans sa vie pour commencer à se pencher sur sa pertinence. Encore plus, sachant que le Yoga n'est pas seulement conducteur de santé mais propose des outils de prévention et de passage plus aisé des challenges de la vie.


Alors, il peut être vrai que certains cours de Yoga demandent implicitement une façon de s'habiller, d'adhérer à des croyances sectaires, un niveau de vie, une recherche de performance... mais est-ce là seulement ce qui existe, est-ce là la majorité des cours de Yoga ?


Non.


Cela va peut-être te demander de la chance ou quelques tests. Mais tu vas le trouver. Ce ou ces créneaux dans ta semaine où tu peux décompresser en profondeur et te ressourcer.


Sans prérequis de forme de corps. Car le bien-être est accessible à tout le monde. Quelle tristesse de penser qu'il est réservé à une certaine apparence. Même si tu as une forme/apparence de corps différente, avec un.e professeur.e compétent.e et tes propres recherches tu trouveras une quantité de possibilité d'adaptation et de variations en séance. En cas de doute, n'hésite pas à contacter le.la professeur.e directement. Iel pourra alors t'aiguiller et t'indiquer ses connaissances sur le sujet. Cela peut également concerner des pathologies ou des craintes.


Sans prérequis de souplesse. Là encore qu'elle tristesse de penser que le bien-être ne peut être possible qu'avec une certaine souplesse physique. Le Yoga est concentré sur le bien-être intérieur, ce dernier impactant le bien-être du corps et notre rapport à la vie. Il s'agit de prendre conscience de l'impact du mental sur notre quotidien et de nos croyances limitantes sur nous même et la vie. Pour l'anecdote, je dis toujours aux élèves que je n'ai jamais été souple et c'est vrai. J'ai d'ailleurs en étant petite du redoubler une classe de danse car pas assez souple. Ayant une expérience du bien-être profond que propose le Yoga je trouve cela abérrant de faire croire et se faire croire que la souplesse rentre dedans et serait en plus un prérequis. Quelle illusion et perte d'énergie et de temps si l'on base tous ses efforts et croyance de bien-être dessus (même chose pour la performance en séance de Yoga, qui pour le coup n'a pas lieu d'être dans cette discipline orientant vers la conscience et la présence).


Sans prérequis de vêtements. J'ai commencé à pratiquer les asanas avec un leegings troué. Même si les managers du studio faisaient des gros yeux, je me sentais bien dedans et n'avais pas l'intention d'en acheter un nouveau. Certain.e.s élève au début viennent avec ce qu'iels ont, jean, vêtements de travail, pyjamas... Peut importe. Cela ne devrait pas te limiter à venir en séance. Ensuite tu verras de par toi-même ce qui est le plus confortable pour toi et ce que tu as dans ta garde robe qui y correspond. Je te renvoie au blog où j'ai écris un article sur les astuces pour être à l'aise en terme de choix de vêtements pour une séance de yoga postural.


Sans accepter d'être inciter à adhérer à des dogmes. Le Yoga est une exploration intérieure pas une nouvelle religion ou une nouvelle culture à adopter. En effet, de nouveaux concepts pourront être présentés mais pas imposés, encore moins utilisés pour juger ou diminuer une personne.


Sans prérequis de sexe. Là encore, il s'agit d'une exploration intérieure, se reconnecter au moment. En quoi le sexe intervient là dedans ?


Sans prérequis d'appartenance à une case sociale et historique. Découlant également de la reconnexion à une universalité, notre existence consciente. Des tarifs variés sont proposés selon les lieux et titre social (association, studio etc) permettant à tous et toutes de s'offrir ses moments précieux guidé.e.s.


Pour finir, le Yoga, les questions existentielles, et la recherche de leurs réponses en notre expérience intérieure ne datent pas d'hier. Il ne s'agit pas d'une mode superficielle mais d'une qualité inhérente à l'humain. Qui suis-je ? Quel est mon potentiel ? Qui sont les autres ? Quelle est la réalité ? Ce sont des questionnements basiques, universels et intemporels sans frontières de pensées, de culture, de mode de vie, de sexe, d'apparence, de vécu.


C'est avec grand plaisir que je t'accueille en séance, tel.le que tu es.


Marie Mazeau professeure de Yoga Paris meditation Hatha Paris 15 Lifexploratrice

Marie Mazeau, Lifexploratrice, professeure de Yoga certifiée à plein temps à Paris, spécialisée dans des séances douces, joyeuses, pédagogiques et méditatives en ligne, en one to one, en associations, entreprises et studios.



Commentaires


bottom of page