top of page
  • lifexploratrice

Please une pause.

Dernière mise à jour : 17 mai 2022

Prenons, deux secondes, pour s'arrêter. Là maintenant. Si ton portable est à côté de toi retourne le sur "le ventre" ou fais en sorte qu'il ne se situe plus dans ton champs de vision. Prend une profonde inspiration et expiration. Lève la tête de l'écran pendant un moment- histoire de prendre connaissance de ton environnement. Regarde ce qui t'entoure. Ecoute. Sens. Pleinement. Sans tentions inutiles (épaules, mâchoire, front, sourcils,...)


-


T'es plus sur l'écran.

On est d'accord.


-


Ensuite, tu peux tourner ton attention sur l'environnement interne. Notamment ta respiration. En posant délicatement ton attention, de manière curieuse, sur la sensation d'entrée et de sortie de l'air.


Pause


Puis, tu peux en même temps constater les choses que cela induit. Juste, sois à l'écoute. Comme-ci tout ceci est un dialogue. Que quelque chose te parle et que tu fais preuve de la plus grande écoute qui soit. Sans t'identifier à ce qui est dit*, de manière totalement ouverte avec cette curiosité d'enfant, si je puis dire. Les concepts ne sont plus, les noms n'existent plus. Le bien, le mal tout cela t'est étranger. Tu prends tout ce qui est dit, sans jugements. Tu incarnes une présence.


Je te partage mon tip: J'ai une photo de moi haute d'une dizaine de pommes à quatre pattes sur l'étendue d'herbe d'un parc le sourire béat**. Je me mets dans cette perspective où tout est encore inconnu. Tout est accepté comme tel. Il s'agit d'une découverte, d'une exploration excitante et évidente. Tous mes sens s'amusent.


Pause


Maintenant que les sens sont ouverts, que tu es, juste. Assis toi ou reste assis-e dans le simple intérêt d'être assis-e.



Pause


Observation:

Quand, dans la première partie, tu poses ton attention sur l'air qui entre et sort. En réalité est-ce que quelque chose entre et sort de toi? Ou n'est-ce pas là un phénomène entier?

En réalisant cela, te considères-tu toujours coupé-e de tout, avec des problèmes qui te sont propres? Ou bien souris-tu à la prise de recul qui vient de s'opérer? Selon laquelle il ne s'agit pas de toi en soi. Que tu fais partie de toute cette vie présente. Que tu y participes et moove avec son flot. Aaaah. Fuck yes. Quel soulagement. Tout ne repose pas sur moi. Damn yes.


Accorde toi des vacances pour ce week-end. Pour cela pause ton attention sur l'air qui caresse tes mains (ou pieds pour mon cas), le bruit et non bruit des oiseaux. Les odeurs de cuisine, le soleil sur ta peau....


Merci


Notes:

* Je reste vague pour ne pas que tu sois tenté-e de mettre des étiquettes sur tout ce qui se passe et, ainsi, alimenter des pensées.

** Cela fait longtemps que je n'ai pas re-checké la photo. Le souvenir que j'en ai est peut être faux. Mais là n'est pas la question. L'imagination peut être un outils pour grandir.

*** Pour les lecteur-trice-s non hebdomadaires j'écris "le corps" car je ne souhaite pas employer le terme "mon corps" afin d'éviter l'identification à celui-ci. C'est-à-dire au fait que les tentions ressenties à un instant t me définissent.


- Marie Mazeau professeure de Yoga sur Paris et à l'international. Guidance avec douceur et Joie.


bottom of page