• lifexploratrice

Le yoga c'est "pour les faibles" ?

Dernière mise à jour : 14 mai

Vraiment ?


Je suppose donc que vous êtes tellement fort.e que vous ne voyez pas l'intérêt de vous explorer et de questionner la réalité.... mais êtes-vous fort ou avez-vous peur de vous poser des questions ? D'aller au plus profond de votre être ? De remettre en question votre assurance sur la réalité ?


Avez-vous peur de découvrir la possibilité que tout ce que vous savez ou pensez de vous et du monde n'est pas vrai ? Parce que, quand vous dites que le yoga est pour les faibles, vous dites essentiellement, je suis trop fort.e, trop bon.ne, trop heureux.se, je n'ai pas besoin de remettre les choses en question.


Pourtant, si c'était le cas, pourquoi semblez-vous avoir peur de cette exploration ? Pourquoi ne seriez-vous pas complètement à l'aise assis.e seul.e, dans un endroit calme pendant 1 heure, peut-être 10 heures ?


Pourquoi pas ?

N'êtes-vous pas assez fort.e ?

Est-ce que fort.e signifie que VOUS SAVEZ ?


Vraiment ?


Qui sait quoi ? A propos de quoi ? Qui dit que "je sais" ?


Dans cet article, je vais vous tester :




Etes-vous à l'aise, confortable avec tous ces scénarios ? (évaluez votre confort entre 1 et 10 pour chaque phrase)


Vous ne voulez plus apprendre de nouvelles connaissances, mais vous voulez et trouvez une immense satisfaction à désapprendre.


Etes vous assez fort.e pour:


Percevoir tout réaction, choix comme étant de sa responsabilité

Ne pas rejeter les fautes sur les autres, ne pas inventer sa vie en fonction des circonstances, des histoires des autres ? Accepter que tout est parce que vous êtes ?

Pas de vous => pas de monde.


Installer une discipline au quotidien. Être assez fort.e pour reconnaître la valeur de la discipline pour la découverte de soi.

Etre ouvert.e à de nouveaux concepts et formes de logique, pensée.

Désirer réalisez un amour, une joie, paix, liberté infinie, inconditionnelle.

Etre prêt.e à essayer. Donc, à se tromper, rater et cela plus d'une fois.
Aller au fond des choses, et tout réapprendre. Faire les erreurs de base que l'on a déjà faites plus jeune, mais avec plus de conscience. Redécouvrir et se poser de nouvelles questions.
Prendre le risque de changer et de ne pas être accepté et jugé par les autres, les amis proches, la famille...

Accepter des phases de tristesses plus ou moins profondes suite à notre exploration et accepter tout changement pour le meilleur ou pour le pire. Par l'action.

Observer les pensées et rester avec elles quoiqu'il en soit.


Accepter tester des extrêmes consciemment pour trouver ton équilibre, la voie du milieu.

Etre ok avec la mort et découvrir la vie comme un cadeau pour que tu t'explores, joues, relaxe.

Agir en fonction de tes valeurs, ton intuition. Pas seulement en parler et en débattre.

Etre assez fou/folle pour accepter que tu n'es pas le corps, les pensées, le perçu.
Observer en face à face sa souffrance, tristesse, insatisfaction. Pleurer, rire sans raison apparente.

Accepter être perdu.e (ne pas savoir) et agir en fonction.

Es-tu assez forte pour explorer la réalité, la questionner avec sérieux ?


- Marie Mazeau professeure de Yoga sur Paris et à l'international. Guidance avec douceur et Joie.