• lifexploratrice

Astuces pour pratiquer le Yoga

Dernière mise à jour : 14 mai

Es-tu prêt.e à découvrir les réponses à ces quatre questions ?


1. Je n'ai pas de tapis et je veux pratiquer les asanas (postures), que puis-je faire ?

2. Quels sont les divers styles de pratique ?

3. Comment dois-je m'habiller ?

4. La pratique est-elle réservée aux femmes ?


1. Je n'ai pas de tapis et je veux pratiquer les asanas (postures). Que puis-je faire ?



Tu peux pratiquer sans tapis. En fait, un tapis n'est pas vraiment nécessaire, sauf si tu fais une longue session de Yin. Au niveau des genoux, tu peux utiliser des couvertures et/ou des coussins, des blocs à ton domicile disponibles en classe.


Je pratique sur le sol et j'apporte un simple tapis avec coussin dans les lieux où j'enseigne simplement parce que je ne sais pas si le sol est propre, s'il est nettoyé régulièrement et si le sol est respecté, sacralisé comme un lieu de pratique.


Le Yoga n'a pas de prérequis et peut être pratiqué partout, sans aucun produit sophistiqué. Tout part de toi, de ton être et de ta curiosité ;)


2. Quels sont les divers styles de pratique ?


Je vais t'en présenter 4 brièvement. Si tu veux en savoir plus à leur sujet, internet est ton ami.e pour débuter tes recherches.


Trouver un équilibre entre chauffer et refroidir le corps, utiliser les asanas comme une technologie énergétique, une méditation profonde est la source d'inspiration de mes cours. Chaque séance est unique et s'inspire de divers styles.


Les styles desquels je m'inspire sont :

Yin - maintenir pendant 3-5mns une asanas sur sol.

Vinyasa- synchroniser la respiration avec le mouvement, flux, synergie.

Hatha- maintien d'une posture au sol et debout, utilisation de l'attention, de la concentration.

Iyengar : science de l'alignement

Et la méditation assise, la pleine conscience.


Il existe d'autres styles et pour chaque style, une approche différente d'un.e enseignant.e à l'autre. Vois donc ce qui raisonne en toi, là où tu explores la joie, la paix... Vois ce qui est un non pour toi, ce que tu souhaites explorer et comment, etc. Tu tu peux avoir confiance en ton choix et ton ouverture.


Il n'y a pas de meilleure approche. Il s'agit de ce qui résonne et de ce qui ne résonne pas.


3. Comment dois-je m'habiller ?



Tout ce qui est confortable pour toi. Les vêtements ne doivent pas prendre de place dans la tête lorsque tu t'entraînes, ils doivent te permettre de te concentrer sur autre chose.


Le leeging n'est pas une règle, juste une chose à la mode à ce stade. Les professeur.e.s l'utilisent pour bien démontrer les asanas et mieux suivre la pratique de l'élève, mais par exemple quand j'enseigne pour le.la même élève régulièrement je ne ressens, au bout d'un moment, plus le besoin de m'habiller d'une certaine façon.


Conseils d'expérience : un pantalon pas trop large en bas. Une chemise, un haut qui ne flotte pas en bas et au niveau de la poitrine (il te colle confortablement ou est rentré dans ton pantalon, shirt pour que tu ne sois pas gêné.e par ce dernier- si le ventre et la poitrine qui se dévoile sera une cause d'inconfort, de distraction pendant ta pratique), pense à remettre en question l'utilisation des soutiens-gorge, ou soutien gorge à armature (qui compriment) si tu en utilises.

Tu peux tester et voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour toi.


4. La pratique est-elle réservée aux femmes ?



Comme mentionné dans les posts Instagram. Le Yoga est bien au-delà de cette dualité. Se comprendre, pourquoi tu es ici, qui es-tu vraiment, se reconnecter avec toi-même, la vie de manière authentique, remettre en question ce que tu prends pour réalité sont des questions qui transcendent ces concepts.


La vie a été donnée à tous, le Yoga commence à partir de ce point. Être.


Vouloir être à l'aise avec la vie n'a rien à voir avec le corps avec lequel on se réveille. De plus, ce même corps et l'identification à celui-ci est une autre chose à investiguer... déconstruire.


La paix, la joie et la réalisation, c'est ici et maintenant.


Donc non, les cours ne se concentrent pas sur cela, notre attention est sur quelque chose que nous partageons tous, d'abord les sensations, la respiration et ensuite continuer l'exploration en ouvrant notre vision.


Pourquoi le fait d'être à l'aise avec la vie, de s'interroger, de se vouloir du bien, devrait être fermé pour certain.e.s ou réservé pour d'autres ? Pragmatiquement, ce n'est pas le cas... alors pourquoi ne te lancerais-tu pas en respectant ce qui résonne ? Tu peux t'informer plus en profondeur peut-être sur ce qu'est vraiment le Yoga au-delà de sa commercialisation, effet de mode. Apprendre, lire, rencontrer, et ensuite tester les choses de par toi-même. Cela demande une ouverture, curiosité et persévérance.


Lifexploratrice

- Marie Mazeau professeure de Yoga sur Paris et à l'international. Guidance avec douceur et Joie.