top of page
  • lifexploratrice

Quel est le sens de ma vie ?

Dernière mise à jour : 17 mai 2022

Re-existential question.


Petite musique d'introduction:




Ce qui est observé

Une renaissance perpétuelle. Je ne sais fucking rien. Rien que je puisse affirmer comme certitude. Je suis incapable de dire (sur un ton professoral): alors la vie c'est cela, ton objectif c'est cela, pour l'atteindre il faut faire ceci, cela c'est bien, cela c'est pas bien, t'aime cela, mais pas cela, là t'es bien, là c'est chaud de night.


Je suis.


Et je pourrais être ok avec ca. Comme quand tu n'as pas encore eu la masse de conditionnement et de pensées que tu t'es appropriées. Tu vis juste quelque soit ce que cela implique.

Je ne me souviens pas à 4 ans me demander: why i am here and what i am supposed to do ?


Quand j'entends des affirmations c'est la panique. L'esprit critique n'est pas. Seule la réalisation que je ne dispose pas de such things.

-je ne les cherche pas non plus. Elles me caressent comme le vent mais ne sont pas qui je suis.


Badaboum, la distraction et le self-judgment je choisis. Yahou le sucre fucking drogue implémentée partout dans la bouffe. Yahou, les séries*, la musique* pendant que je marche. Et plus subtilement, les flots de paroles, le self judgment, l'inconfort partout,...


* cool sauf quand j'ai l'intention de me distraire via ces créations ;)


-Note: tu vois en soit rien n'a changé, en même temps que ces pensées, le monde est. Ni mauvais ni bon. J'avoue que je suis tentée dire "extraordinaire, the fact that life is" tt de même ;)

Il ne tient qu'à moi de switcher cette vision. Il n'y en a pas une plus vraie que l'autre (certains-me souviens pas des noms- disent qu'une perception vraie existe sans distorsion de ta part). Well i did not experience it for now.


Switch

A l'instant même où j'écris cet article je passe à autre chose en me posant deux secondes pour reconnecter avec l'amour que je porte pour des personnes, à quel point je les aime quoiqu'il en soit, que tout chez eux est source de joie, d'échanges, de connexion, de partage, de découverte, d'écoute, d'affection et de développements mutuels. Que je leur pardonne ce sur quoi il ne se pardonne pas.


Alors voilà ce que je pourrai dire à ces personnes, à celles que je rencontrerai, et également à moi-même.


Je t'accepte. Tu peux être sans feindre.

Je te respecte.

Tu es la meilleure à être toi-même.

Tu es.

Tu peux refuser et demander. Tu peux donner. Tu peux recevoir.

Tu peux t’ouvrir. Tu peux changer.

Tu es la bienvenue.

Quoiqu'il en soit merci.


Pour aller plus loin

Autre chose que je procrastine

- relire : I AM That de Nisargadatta Maharaj

- reprendre les 30 days challenges (j'aimerais t'en parler plus mais il s'agit d'un produit alors je n'ose pas trop).


Tout est OK,

Câlin,


Merci


- Marie Mazeau professeure de Yoga sur Paris et à l'international. Guidance avec douceur et Joie.


bottom of page