• lifexploratrice

Le Sexe

Dernière mise à jour : 16 mai

L'article C'est quoi pour toi le désir? est un amuse-bouche. Outre les questions existentielles, le sexe et les relations exclusives correspondent à des interrogations conceptuelles et expérimentales.



Pourquoi parler de Sexe?

Ce sujet attire mon attention quand, j’éprouve de la frustration, un sentiment d’incompréhension, ou d'ignorance en la question. Ainsi, il apparaît occasionnellement. Cependant, j'ai pensé que cela pouvait t’intéresser.


Je te prépare du lourd en sujets existentiels donc une petite distraction de temps à autre ne fera pas de mal.

D'autant plus que, dans tout propos tu peux trouver des réponses à tes questions profondes.


Il s'agit d'un jeu d'attention.


Le corps

Je dispose d'un corps. Enfin, en réalité, je n'aurais jamais eu l'idée de le limiter ainsi. Cependant, quelque chose de particulier s'opère. A travers lui, je ressens de façon très intense la vie.


Ainsi, je le distingue du reste de ma perception.


En effet, l'empathie envers toutes choses (humains, plantes, animaux, objets,..) n'est jamais vécue en dehors du corps et du cerveau.


Cette illustration amène un sujet intéressant.


Ma perception du monde m'est tout à fait propre. Il n'existe pas de choses extérieures à moi. Tout est perçu et vécu en interne.

J'évoque, ici, l'expérience de la vie par l’ego.


Par ailleurs, comment exprimer quelque chose en dehors de la vision et compréhension de l'ego?


Revenons en au vaisseau physique.


J'observe le corps fonctionner.


Plus je pose mon attention sur l'interne, plus je découvre des sensations incroyables.


Ma relation avec le monde change. Toute chose devient une intime expérience avec moi-même. A la fois ma réalité devient plus petite et en même temps une histoire d'amour hors cadre avec la vie.


D'ailleurs, c'est un peu comme lui faire l'amour, ou se faire l'amour, selon ton point de vu.


Cela seulement en switchant mon attention. Mouhaha!


Sexe

Je viens de cheker la définition du mot "sexe". Elle ne me parle pas du tout, ni celle de la sexualité, ni celle de l'amour.


Ça commence bien.


Ce qu'on sous-entends par "le sexe" me semble beaucoup plus complexe. Cela ne se réduit certainement pas à disposer de parties génitales. Il s'agit de multiples sensations expérimentées partout dans le corps. Autant physiques, qu'émotionnelles, et psychiques.


Faudrait qu'on change le terme les gens. Il est trompeur.


Si j'ai une idée je t'en ferais part.


Le truc c'est que "le sexe" et vivre sont très proches de mon point de vu. Il s'agit de l'emploie du corps afin de s'explorer.


Dans le sens, où tout est ressenti en interne -remember.

Le lâcher prise, l'extase, la découverte,...il s'agit également de l'expérience matérielle quotidienne.


En fait, le choix d'attention est crucial. Quand tu te concentres sur un bruit, un paysage, ou un ressenti tu peux éprouver des sensations semblables.


C'est exactement ce qui se passe pendant "le Sexe". Il s'agit d'un lâcher prise à ce qui est. Notre attention est dirigée vers le corps, l'interne.


Mais, en soit, vivre peut-être expérimenté de la même manière.


Là où je veux en venir c'est que je ressens déjà super intensément cette expérience*

*instant présent, maintenant, ou encore "vie".


Parfois cela me semble trop overwhelming de poser mon attention seulement sur "le Sexe". Le vouloir, ou en faire une intention, ne m'est pas confortable.


En effet, fréquenter une personne pour le Sexe, ou s'attendre à faire l'amour, peut trop focuser mon attention sur les sensations, les désirs éphémères et non pas sur ce qui est, qui je suis (pas l'ego ici- à explorer).


Ainsi, c'est comme si on portait des œillères. Lorsque ces pensées nous obnubiles, elles construisent une vie en poursuite de sensations, plutôt que de compréhension de ce qui est, être pleinement maintenant. On veut toujours, et nous sommes jamais rassasiés. On vit dans le souvenir de sensations de plaisirs passés, et dans le futur, en souhaitant les re-vivre.


Ainsi, le "Sexe" est tricky quand il part d'un désir de plaisir, donc éphémère, et pensé possible seulement dans ce cadre. Et si il y avait plus à la vie? Faire l'amour ne répond pas à ma question: Comment voir ce qui est? Comment être pleinement qui je suis?


Le Sexe est, pour moi, un choix. Je réponds ou non à des pensées et à des sensations du corps.


Peut importe le choix.


Il n'y en a pas de bon ou de mauvais.


Je me demande si, en réagissant à ce désir, on en fait quelque chose d'à part entière. Comme-ci il ne s'agissait pas juste de la vie.


On distingue le sexe de vivre.


Vivre est tout aussi sensationnel et comprend le sexe.


Plus encore, j'avoue éprouver un inné désintérêt quant à sa matérialisation. JPPP

Comme en méditation, mon cerveau observe le désir et switch en quelques secondes ou minutes son attention de la chose. C'est comme si je le traitais comme une pensée non pertinente à mes yeux. C'est assez incroyable à observer je dois dire. Dès que je veux poser mon attention sur les réactions du corps, ou des pensées sur le sujet (souvent par questionnement sociétal, comparaison avec les autres) il y a comme un conflit interne.


Voilà, maintenant que je suis à nue face à toi,

Je te remercie de ta bienveillance, de ton ouverture, et de ton écoute,

Il y a encore pleins de choses à partager sur le sujet, will see =)

Bisous.


- Marie Mazeau professeure de Yoga sur Paris et à l'international. Guidance avec douceur et Joie.