top of page
  • Photo du rédacteurlifexploratrice

Secte et Yoga : une réalité ?

On peçoit les sectes comme quelque chose qui n'existe que dans les journaux. Ces derniers en parlent souvent maladroitement n'ayant que peu de connaissances sur le domaine de l'exploration de soi/du Yoga. Est-ce quelque chose de réel les sectes ? Est-ce que cela peut vous concerner ?


C'est quoi une secte ?

Je pense qu'il y a beaucoup d'incompréhensions. De ce fait, on associe au terme de secte plusieurs concepts dans notre tête. On entend : "Yoga, spiritualité" et hop on range cela dans la catégorie de potentielle secte. Mais les sectes comme on l'entend en France, c'est-à-dire une dénonciation d'une activité malsaine correspondent à quelque chose de bien spécifique.


Une secte peut être dirigée par une ou plusieurs personnes. Plus, il y a du monde plus son emprise sur les concerné.e.s peut prendre une ampleur déstructrice à souhait. Cependant, même avec une personne centrale cela peut déjà avoir un important effet destructeur. Car ce n'est pas comme on se l'imagine. Il n'y a pas écrit Secte sur le devant d'un lieu qui en loge.


Pour la plus part, elles transmettent des connaissances universelles ainsi on peut ne pas avoir la puce à l'oreille tout de suite.


Une secte n'a pas besoin d'entretenir des croyances religieuses ou spirituelles particulières pour en être une.

On a beaucoup entendu le récit de sectes qui pronaient telle ou telle croyance hors du commun sociétal. Mais une partie (j'aimerais dire grande mais je n'ai pas de chiffres à donner) des sectes peuvent ne pas être liées directement aux textes ou sujets étudiés mais à la façon dont ils sont étudiés et interprétés. Vous pouvez alors entendre des principes du Yoga comme la reconnexion à soi, le lâcher-prise qui sont tous deux pertinents à cultiver et raisonnent en vous et, avant même de le réaliser, vous trouver dans une organisation qui utilisent ces concepts à des fins toxiques, de contrôle.


Toxicité

Une secte ce n'est peut-être pas aussi facilement identifiable que vous pouvez le penser car ce qui fait d'elle une secte correspond à une grande capacité de manipulation. Tout le monde peut-être manipulé émotionnellement, psychiquement. Ne vous pensez pas à l'abri de cela, ni trop intelligent.e ou sceptique pour vous retrouver dans une situation toxique. On en rencontre dans le milieu du travail, familial et intime, à souhait.


Ce n'est pas par le caractère spirituel qu'on définit une secte mais pas le caractère toxique présent.


Ca veut dire quoi toxique ? On parle d'un façon insidieuse de bousculer votre perception de vous-même, de vous faire vous sentir mal à propos de vous-même (culpabilisation), de vous manipuler pour qu'il vous soit de plus en plus difficile de discerner le caractère alarmant de la situation dans laquelle vous êtes. Par une manipulation psychologique et émotionnelle on vous enlève toute possibilité de penser clairement par vous même. Les personnes qui arrivent le plus vite à les éviter ou à s'en sortir ce ne sont pas des intellectuel.les, au contraire, ce sont des personnes avec une forte intuition et respect d'eux.même.


A côté de chez vous, dans votre quartier

Les sectes n'ont pas de localisation. Bien qu'il est idéal d'avoir un lieu isolé de tout pour mieux manipuler. Elles chercheront à vous isoler, émtionnellement et psychiquement même si physiquement vous n'êtes pas seul.e.s. Cela pourra être par une manipulation vers une éradication de vos ami.e.s/votre famille vous disant qu'iels ne sont d'aucune utilité ou qu'iels sont des ignorant.e.s ou un obstacle pour vous. Pour manipuler, on va essayer de vous rendre le.la plus dépendant.e possible pour rester "dans le droit chemin" - qu'est la secte - à tous les niveaux.


Cela peut être l'association, le studio ou la réunion hebdomadaire du quartier. Sondez l'ambiance. Dans les sectes, pour manipuler (souvent inconsciemment) ils vont vous dire ce qui est bien et ce qui est mal. Ils vont vous insinuer que vous n'êtes pas assez ceci ou cela ou trop ceci ou cela, ils vont sous-entendre qu'iels en savent plus sur vous-même que vous d'une manière condescendante. Il y aura sûrement des choses qui sonneront comme une alarme en vous, ne l'ignorez pas. Renseignez-vous sur cet endroit, il y a t-il des avis ? Pouvez-vous contacter des élèves ? Pouvez-vous d'abord visiter et rencontrer les personnes et les observer? Vous ont-ils fait vous sentir mal à propos de vous même ? Ont-ils questionné votre intégrité ? Comment se comportent-ils avec les autres et entre eux ? Il y a t-il du jugement toxique ? Des sous-entendus qu'il y a de bons et mauvais comportements ? Il y a t-il une tension sous jacente ? Souvent la joie démontrée dans ce cadre n'est que superficelle, en faisant partie d'une secte on expérimente beaucoup de colère, de tristesse et de peur.


Une secte manipule par les mots et les émotions, leur actes par contre sont souvent proches de l'immoralité. La peur et la remise en question sont des outils pour eux très efficients. Avec des principes d'échelons, de hauts gradés et de nouveaux, de préférés et de moins préférés, c'est ainsi une façon de mieux manipuler. Il y aura sûrement tout un stratagème d'organisation pour mieux vous embourber dans leur folie. Car je trouve que c'est de la folie, autant par la douleur qu'elle fait naître chez les autres que chez celle présente en ceux.elles qui la créé.


Une secte peut être créée et entretenue par un ou des hommes (souvent une personne) mais aussi par une ou des femmes. Le sexe n'a rien avoir là dedans.


Une secte n'est pas forcément associée à de la manipulation financière. On pense que pour qu'une organisation soit définie comme secte il faut que cela passe automatiquement par de l'escrocquerie financière. Non. Une secte peut ne pas demander d'argent ou très peu. Cela reste une secte. Selon le désir de la personne gouvernante toxique l'argent sera impliqué ou non.


Vous êtes alors, peut-être, maintenant plus informé.e sur le sujet afin de une : de ne pas associer automatiquement spiritualité/exploration de soi à une secte, d'avoir conscience que l'exploration de soi est populaire (pour de bonnes raisons) et que depuis la nuit des temps des personnes en abusent en grand nombre, parfois dans son pays et parfois dans sa ville, dans son quartier. Vous savez aussi que l'argent n'est pas un déterminant bien qu'il peut être une caractéristique. Vous avez vu que tout le monde peut être victime de cela car il s'agit de toxicité, le même mécanisme de tocixité qu'on peut expérimenter au travail ou dans son cercle plus intime. Sachez également que le terme est ainsi employé en France (bien qu'il n'ait pas de définition exacte) mais que dans d'autres pays il peut signifier autre chose. C'est ainsi qu'on retrouve le terme dans des textes anciens liés au Yoga en Inde mais employé avec un sens différent ne faisant pas référence à ces manipulations ravageuses.


Les mots ont divers sens selon les contextes, gardons cela en tête et, si je dois finir sur des mots inspirants : notre discernement est un outil à ne jamais sacrifier. Outil puissant en lien avec l'intuition et l'intellect, on peut s'autoriser à entendre les alarmes du corps et du mental. On dispose également de la capacité à sûrmonter toutes épreuves. Nous sommes toujours libres de nos choix et actions.


En tant que professeure de Yoga j'ai du quitter des lieux où j'enseignais car des élements se révelaient toxiques. Je suis alerte, et en même temps, en confiance car très connectée à mon intuition et à ma capacité décisionnelle. J'ai également été témointe et eu vent de lieux de retraites très limites. Cependant, en parallèle, j'ai enseigné et enseigne dans des lieux fabuleux où la question ne se pose pas, et heureusement, que ce sont la majorités des cas dans le milieu ! Dans mes séances je mets l'accent sur la liberté de chacun.e et son discernement. Enseigner la peur n'a pas de place en Yoga, ni les jugements qui rabaissent. Une séance de Yoga ou un.e professeur.e, inspire, c'est un moment de douceur où on se reconnecte à soi-même, un moment de partage et de découvertes où tout le monde est respecté et où chacun.e ce sait maître de son bien-être.

Comments


bottom of page