top of page
  • Photo du rédacteurlifexploratrice

Détachement et exploration de soi

Dernière mise à jour : 14 mai 2022

Lorsque l'on stress ou ressent de l'anxiété (selon le terme qui vous parle le plus)* on se sent déconnecté.e, priosinier.ère.


On a le sentiment que personne ne peut nous venir en aide.


Que les sensations, la vie est hors de notre contrôle.


On subit, on se sent épuisée, malmené.e par l'existence.


* j'explique la différence entre stress et anxiété dans le programme de coaching dédié. Beaucoup de personne parlent de stresse lorsqu'il s'agit d'anxiété par exemple.


L'une des notions explorée en Yoga concerne la qualité de détachement. C'est-à-dire, la priorisation de l'action, si possibilité d'action, et du lâcher prise envers tout résultats, prévisions, suppositions.


Il s'agit d'être confortable lorsqu'on ne peut pas agir. Ou encore, d'être ancrée, en conscience, dans l'instant.


Cet ancrage reconnaît la perfection et le merveilleux de la vie telle qu'elle est, dans son essence.


J'explique cette notion et comment développer cette faculté lors des sessions de coaching. Je propose des perspectives, explique la pertinence de ces dernières et comment les mettre en pratique. Le coaching "développement personnel et exploration de soi" se concentrent sur les qualités les plus pertinentes à développer afin d'explorer son potentiel, de vivre plus en aisance avec la vie, ancré.e.


Je dévoilerai bientôt la nouvelle forme des programmes et leur contenu sur la page dédiée. Cependant, je privilégierais toujours l'accompagnement personnalisé et adapté à chacun.e. Ainsi, il peut changer d'une personne à une autre.

Par ce choix, je privilégie l'efficacité et l'optimisation des opportunités présentent.


Pour que ces phrases ne soient pas du blabla idéaliste ou abstrait cela demande de la pratique introspective et contemplative.


On conclue bien trop vite que lorsque quelque chose nous paraît impalpable, loin de notre expérience il ne peut être "vrai", "réel". On le rejette car il nous semble non pragmatique ou l'accepte comme poétique, exotique, matière à philosopher entre ami.e.s...


Or, nous ne savons que très peu de la vie, certain.e.s l'illustrent par le pourcentage de 1 %,


1% de compréhension ou de connaissance sur les composantes du réel (ne parlons même pas de l'essence du réel).


Je vous laisse en déduire l'évidence.


Ce n'est pas parce qu'on ne voit pas quelque chose ou qu'on ne l'expérimente pas dans sa vie qu'il n'est pas réel. Un jugement envers des perspectives autre nous prouve simplement notre peur, scepticisme envers l'inconnu, l'incertain, les possibles. Il ne rend pas moins réel ces derniers.


En Yoga on va s'intéresser à l'expérimentation, l'exploration des possibles.


Sans avoir la prétention de tout comprendre ou savoir on va chercher à s'ouvrir à ces 99% restants.



Love,

Lifexploratrice


- Marie Mazeau professeure de Yoga sur Paris et à l'international. Guidance avec douceur et Joie.

Comments


bottom of page